MISE À JOUR, samedi 26 novembre, 23:40: Un hélicoptère exploité par Monacair s'est écrasé au-dessus de Eze, alors qu'il s'approchait de l'héliport, tuant le pilote français de 35 ans, dont on dit qu'il connaissait bien la région, et un passager qui a été identifié plus tard comme un résident de Monaco.

Selon les premières informations, le pilote et deux passagers ont été tués. Toutefois, il a été confirmé par la suite que deux corps avaient été retrouvés. Le passager - décrit par la préfecture comme un homme d'affaires - était titulaire d'un passeport maltais.

L'hélicoptère EC 130 avait quitté Lausanne, en Suisse, peu après midi. Le point d'impact se situe sur le Plateau de la Justice, près de la route romaine, à proximité du Col d'Eze, au-dessus de l'autoroute A8. Cinquante-trois pompiers ont été envoyés sur les lieux, qui se trouvent dans un endroit difficile d'accès.

Pompiers et enquêteurs de police près de la scène de l'accident - BFMTV screengrab

La météo locale était bonne lorsque l'accident s'est produit vers 14 heures.

Une enquête sur les causes de l'accident a été ouverte. Un substitut du procureur de la République de Nice s'est également rendu sur les lieux, ce qui laisse entendre qu'un acte criminel n'a pas été exclu pour expliquer l'accident. Le moteur H130 de l'hélicoptère est considéré comme très fiable. Le pilote avait effectué plus de 1 000 heures de vol, selon Monacair.

L'homme d'affaires a été décrit par un ami proche de la famille comme "une personne très respectée à Monaco et partout où il a travaillé. Il était l'une des personnes les plus décentes, amicales, intelligentes et polies que je connaisse".

Un deuxième passager avait réservé une place sur le vol, mais a annulé à la dernière minute, a indiqué Monacair.

Vendredi soir, le Gouvernement Princier a publié un communiqué : "Suite à l'annonce du crash d'un hélicoptère Monacair survenu ce jour entre Villefranche et Eze, le Gouvernement Princier tient à exprimer, aux familles des victimes ainsi qu'à l'ensemble du personnel de la compagnie de transport monégasque, sa plus vive émotion et s'associe à la douleur causée par ce drame. Exprimant la solidarité de la population monégasque, le Gouvernement adresse ses plus sincères condoléances aux familles touchées par cette tragédie et les soutient en ces tristes moments."

HISTOIRE RELATIVE ici

PHOTO DE FICHIER : Un hélicoptère exploité par Monacair